lunes, 30 de junio de 2014

Une sépulture remplie de vestiges vieux de 4 000 ans découverte en Géorgie

C'est une découverte de taille qu'a faite une équipe d'archéologues dans le Caucase du sud : une sépulture vieille de 4.000 ans et regorgeant de biens précieux. Les spécialites ont mis au jour plusieurs artefacts, dont les vestiges de chars et des objets en or. Mais ce n'est pas tout : des restes humains ont également été retrouvés sur le site. D'après les archéologues, le site d’enterrement a été construit pour une personne importante. Ils pensent qu’il s’agissait d’un chef de tribu qui aurait vécu pendant la période du Bronze ancien (1800-1500 avant J-C). Les chercheurs ont trouvé une chambre mortuaire construite en bois dans un tumulus de 12 mètres de haut appelé kourgane. De nombreux artefacts À l’intérieur de la chambre, un éventail de trésors antiques a été découvert, dont deux chars de quatre roues en bois. "Dans la chambre funéraire ont été placés deux chars à quatre roues chacun, en bon état, la conception montre des détails ornementaux fins de différents styles", a expliqué Zurab Makharadze, directeur du Centre d’archéologie au Musée national géorgien. D'autres artefacts ont aussi été retrouvés sur le site : bateaux en bois, silex, pointes de flèches en obsidienne (pierre d’origine volcanique), cuir, textiles, fauteuil en bois, perles de cornalines et d’ambre, ainsi que 23 objets en or rarissimes témoignent du glorieux passé des défunts. Un mort important Toutefois, la découverte aurait pu être encore plus faramineuse si les pilleurs n’étaient pas passés sur le site dans les temps anciens. Pour preuve, les restes d’ossements humains ont été trouvés dans des positions inadéquates. Au total, ce sont sept personnes qui ont été enterrées dans la chambre funéraire. "L’un d’eux était un chef et les autres devaient être les membres de sa famille, des esclaves ou des serviteurs sacrifiés", a déclaré Makharadze interrogé par LiveScience. La date de l’enterrement remonte à une époque où les chevaux domestiques n’existaient pas dans cette région. Bien que les chars ont été retrouvés enterrés, aucun animal n'a été trouvé dans la sépulture. Des bœufs auraient pu tirer les voitures à deux roues, explique ainsi le directeur du centre archéologique. D'autres kourganes Plusieurs riches sépultures kourganes de la seconde moitié du troisième millénaire avant J-C ont également été trouvées dans la région caucasienne. Les sépultures d’une telle qualité seraient liées à des échanges entres les populations nomades des steppes eurasiennes et les communautés agricoles du Caucase du Sud et de ses alentours. Ces interactions semblent avoir conduit à un mélange entre ces différentes ethnies, le chef enterré dans la chambre funéraire en serait un descendant. Le fauteuil en bois découvert sur le site serait le symbole du pouvoir que les personnes de grande importance avaient. "Le but du fauteuil en bois était la marque de puissance, et il a été mis dans le kourgane comme un symbole de pouvoir", a précisé Makharadze. Le kourgane a été découvert dans l’est de la Géorgie près de la municipalité de Lagodekhi. Fouillé en 2012 par les archéologues, ce site antique datant du Bronze ancien témoigne d’un savoir faire exceptionnel.

En savoir plus: http://www.maxisciences.com/tombe/une-sepulture-remplie-de-vestiges-vieux-de-4-000-ans-decouverte-en-georgie_art32903.html

No hay comentarios: