sábado, 21 de junio de 2014

L'homme de Neandertal a 430'000 ans

Les origines de l'homme de Neandertal remontent à au moins 430'000 ans selon certains traits de ces cousins éteints de l'homme moderne, trouvés sur des crânes découverts en Espagne. Cette découverte apporte un nouvel éclairage sur l'évolution des hominidés.
«Ce sont sans aucun doute les traits morphologiques de Néandertaliens les plus anciens trouvés à ce jour», a souligné Juan-Luis Arsuaga, professeur de paléontologie à l'université Complutense de Madrid, principal auteur de ces travaux publiés jeudi dans la revue américaine Science.
Les précédentes recherches dataient l'émergence de l'homme de Neandertal quelque 100'000 ans plus tard. Selon ces chercheurs, cette découverte permet aussi d'affirmer que le plus récent ancêtre commun de l'homme moderne et des Néandertaliens est antérieur à 430'000 ans.
Cette étude a été effectuée sur dix-sept crânes partiels ou presque complets excavés du célèbre site préhistorique de la Sima de Los Huesos près de Burgos dans le nord de l'Espagne.

Face et dents

«Avec ces crânes, il a été possible de déterminer pour la première fois des caractéristiques morphologiques crâniennes d'un groupe d'hominidés qui vivaient en Europe au pléistocène moyen» soit entre 400'000 et 500'000 ans dans le passé, souligne Ignacio Martinez, un paléontologue de l'université d'Alcalá (Espagne), un des coauteurs.
Durant cette époque clé et objet de controverses scientifiques, des hominidés primitifs se sont séparés des autres groupes qui vivaient en Afrique ou en Asie de l'Est pour venir s'établir en Eurasie où les caractéristiques qui allaient définir la lignée néandertalienne sont apparues, expliquent ces scientifiques.
Les crânes étudiés par ces chercheurs présentent des traits néandertaliens seulement sur la face et les dents. La boîte crânienne présente des traits correspondant à des hominidés plus primitifs.
«Ces caractéristiques morphologiques nous laissent penser que les occupants de la Sima appartenaient au clade de Neandertal même s'ils n'étaient pas forcément les ancêtres directs des Néandertaliens classiques», souligne le professeur Arsuaga. «Ils appartenaient à une lignée européenne précoce qui a ensuite inclus les Néandertaliens», ajoute-t-il.

Tribuna de Genève: http://www.tdg.ch/savoirs/sciences/homme-neandertal-430000-ans/story/10821819

No hay comentarios: