jueves, 27 de febrero de 2014

Une école de gladiateurs découverte en Autriche

«Du pain et des jeux!»: en offrant au peuple son lot de violence et de cruauté, les édiles de Rome croyaient maîtriser les ardeurs des citoyens. Comme aujourd'hui nos champions de football, les gladiateurs étaient les dieux vivants qui faisaient oublier à la foule ses peines quotidiennes.
Aujourd'hui, 2000 ans après Spartacus, il est possible de visiter une école de gladiateurs comme si on vous y étiez. Une équipe d'archéologues autrichiens, allemands et belges a réussi à reconstituer virtuellement en deux et trois dimensions un ancien centre d'entraînement découvert en 2011 sur le site romain de Carnuntum près de Vienne.
«Les cartes archéologiques et les plans des bâtiments, rues et infrastructures romaines ont permis la reconstruction du tracé de la ville et le développement du paysage naturel et urbain en deux et trois dimensions», ont expliqué les chercheurs dans un article paru mercredi dans la revue scientifique Antiquity.
L'Empire romain a compté une centaine d'écoles de gladiateurs, des «ludus» en latin, comme celle de Carnuntum. «Le seul bâtiment connu, directement comparable à la découverte de Carnuntum est le ludus magnus, partiellement excavé, situé derrière le Colisée de Rome (Amphitheatrum Flavium)», a précisé l'équipe de chercheurs.
Une école de gladiateurs découverte en 2011
Les archéologues ont découvert cette école de gladiateurs fin août 2011 à l'aide de radars à pénétration de sol, à une quarantaine de kilomètres au sud-est de Vienne. Ils avaient alors établi que le site - où s'entraînaient entre 40 et 60 gladiateurs - était vieux de 1700 ans, comme la plupart des ruines déjà présentes à Carnuntum. Sa surface totale atteint 11.000 mètres carrés, dont 2800 mètres carrés pour la cour centrale. Carnuntum, située au bord du Danube, était la capitale de la province romaine de Pannonie, en Europe centrale. Dans l'Antiquité, elle était une étape importante de la route de l'ambre. Le parc archéologique montre notamment des ruines de deux amphithéâtres, des thermes, ainsi qu'un fragment d'arc de triomphe, monument le plus impressionnant du site.

Le Figaro.fr: http://www.lefigaro.fr/culture/2014/02/26/03004-20140226ARTFIG00325-une-ecole-de-gladiateurs-decouverte-en-autriche.php

No hay comentarios: