jueves, 24 de octubre de 2013

Archéologie préventive à Angkor : une installation de l’Inrap au musée national des arts asiatiques-Guimet (Archéologie préventive à Angkor : une installation de l’Inrap au musée national des arts asiatiques-Guimet

 
Dans le cadre de son partenariat avec le musée Guimet, l’Inrap présente, avec le soutien de VINCI Airports, une installation-projection, du 16 octobre 2013 au 13 janvier 2014, à l’occasion de l’exposition « Angkor naissance d’un mythe : Louis Delaporte et le Cambodge ».
L’installation-projection « Angkor#SiemReap. Fouilles archéologiques au Cambodge », alternance d’extraits de films et d’interventions graphiques, dévoile l’histoire d’Angkor sous un angle nouveau, donnant une existence à ceux qui, du IXe au XIVe siècle, ont bâti Angkor et vécu à proximité des zones sacrées.
Depuis plusieurs années, l’Inrap réalise en effet des fouilles archéologiques à Siem Reap, en lien avec les travaux d’extension de l’aéroport international, qui est situé dans l’emprise de l’immense complexe archéologique d’Angkor, patrimoine mondial de l’Unesco. L’Autorité Nationale Apsara (ANA) – en charge de la protection et du développement du site d’Angkor et de sa région –, Cambodia Airports, filiale de VINCI Airports qui exploite les trois aéroports internationaux du Cambodge dont celui de Siem Reap, et l’Inrap ont conclu une convention portant sur un programme archéologique quinquennal consacré à l’étude d’une dizaine de sites angkoriens.
Les opérations archéologiques menées en 2004, ont révélé deux sites angkoriens des Xe et XIe siècles : Prasat Trapeang Ropou et Trapeang Thlok. Une nouvelle programmation archéologique de 5 ans concerne désormais huit sanctuaires, et vise à étudier les formes et l’évolution des habitats angkoriens installés en périphérie de ces complexes religieux entre le IXe et le XIVe siècles.
 

No hay comentarios: