miércoles, 24 de abril de 2013

L'archéologie s'expose dans le métro (France)

 
L'exposition. L’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), en partenariat avec la RATP et GRTgaz, propose aux voyageurs des lignes 3 et 14 de remonter le temps grâce à l’archéologie.
Sur la ligne 14, l'exposition « L’archéologie, fouilles et découvertes » propose 7 fenêtres ouvertes sur de grands territoires de fouilles archéologiques. Dans les stations Madeleine,  Pyramides, Gare de Lyon et Bercy, elle fait découvrir l’ampleur des recherches et des découvertes récemment mises au jour en France par les chercheurs de l’Inrap.
Des formes en découpe représentent les silhouettes d’objets préhistoriques, gaulois, romains, médiévaux, exhumés par les archéologues : pointes de flèche, haches de pierre, trompette de guerre, forces à tondre, couteau de boucher, amphore à vin.
Chaque panneau laisse entrevoir une fouille, celle d’un habitat mésolithique à Auneau, d’une maison néolithique à La Mézière, de fermes gauloises à Corps-Nuds et à Saint-Sauveur-des-Landes, de l’oppidum de Moulay, d’une villa gallo-romaine à La Guyomerais, d’une église de l’ancien prieuré Sainte-Marie-Madeleine à Mantes-la-Jolie.
À la station Europe (ligne 3), 10 films d’animation : « Les experts de l’archéologie » sont diffusés sur 9 écrans.  Cette série fait découvrir de façon humoristique certains métiers de la discipline : xylologue, archéozoologue, archéologue, tracéologue, topographe, palynologue, géomorphologue, céramologue, anthropologue, anthracologue.
L’Inrap. Avec plus de 2 000 collaborateurs et chercheurs, l’Inrap est la plus importante structure de recherche archéologique française et l’une des toutes premières en Europe. Institut national de recherche, il réalise la majorité des diagnostics archéologiques et des fouilles en partenariat avec les aménageurs, soit près de 2 000 chantiers par an, en Métropole et dans les DOM. Ses missions s’étendent à l’exploitation scientifique des résultats et à la diffusion de la connaissance archéologique au public.
 

No hay comentarios: